Eglantier commun

Rosa canina

Identification rapide

> Arbuste à aiguillons crochus

> Fleurs roses ou blanches

> Faux-fruit rouge et lisse contenant du « poil à gratter »

> Feuilles à 5-7 folioles dentées

Élements clefs Identification
Milieux

Haies, fourrés, bois

Fréquence

Assez commun à commun

Herbacé / ligneux

Ligneux

Taille

Généralement 1 à 3 m mais peut atteindre 5 m.

Port / Tige

Branches portant des aiguillons crochus, dilatés à la base

Feuilles

Alternes, glabres ou parfois légèrement velues dessous.

Elles comptent 5 à 7 folioles dentées et portent des stipules (2 petites « oreilles » collées en longueur à la base du pétiole)

Fleurs

Grandes fleurs à 5 pétales roses ou blancs, fleurs solitaires ou en « grappe »

Les 5 sépales se renversent après la floraison puis ils se détachent pendant que le fruit mûrit.

Fruits

L’églantier forme un faux-fruit arrondi appelé cynorrhodon, dont la paroi est charnue, rouge et lisse. Ce dernier contient des akènes jaunes poilus, véritables fruits. Il contient aussi des poils irritants qui valent à l’églantier son nom de « poil-à-gratter » ou de « gratte-cul ».

Divers

La ponte d’une petite guêpe (Cynips du rosier) dans les tiges de l’églantier provoque une galle caractéristique, en touffe hirsute, appelée bédégar ou bédéguar. Cette touffe aérée fut jadis utilisée comme succédané de tabac.

Odeur

Les fleurs sont délicatement parfumées

Saveur

Cycle et floraison

Floraison de mai à juillet.
Vivace

Distribution

Europe et Afrique du Nord, SO de l’Asie

Statut

Aucun statut de protection connu

Ecologie

http://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-56619-ecologie

Élements clefs Identification
Nom scientifique Rosa canina L.
Famille Rosacées (Rosaceae)
Noms vernaculaires

Rosier des chiens, rosier sauvage, églantine, poil-à-gratter, gratte-cul

Etymologie

Rosa: rosier, en latin

canina: des chiens, en latin. Ce nom aurait été donné en raison d’une ancienne utilisation de la racine contre la rage.

Classification

Voir la classification APGIII

Élements clefs Identification
Appréciation générale

Une fois blets (après les premières gelées), les (faux-) fruits offrent une pulpe onctueuse et acidulée rappelant un peu celle du concentré de tomate. Une fois sucrée, cette pulpe est un délice.

Les fleurs de l’églantier sont légèrement parfumées, contrairement à leurs cousines cultivées (les roses).

Mise en garde

Pour éviter de s‘irriter la bouche et la gorge, il est indispensable de retirer les poils et graines des cynorrhodons avant toute préparation culinaire. Lorsqu’ils sont mous, il suffit de les passer dans un passe-vite ou moulin à légume. S’ils sont encore fermes, on peut également les couper en deux et se débarrasser des poils et graines avec un petit couteau. Ils peuvent alors être utilisés directement ou séchés pour de futures tisanes.

Parties utilisées
Faux-fruits

Blets, il suffit d’ôter leur tige et de les presser pour en extraire la pulpe, tout en laissant à l’intérieur du fruit les graines et poils. La pulpe, obtenue après filtration des poils et graines, peut remplacer la sauce tomate pour les fonds de pizzas, les pâtes, … On peut en préparer de la soupe et aussi un jus frais proche du jus de tomate. La pulpe peut aussi servir de base pour préparer confiture, gelée et sirop qui agrémenteront gibier, toasts, crumble, tarte, glace et autres desserts. On peut également en préparer un vin ou une liqueur. En décoction, ils offrent une tisane fruitée et acidulée au goût agréable.

Fleurs

Consommées crues principalement en décoration. Egalement utilisées pour parfumer huiles, vinaigres ou confitures.

Feuilles

Jeunes, elles sont consommées crues en petite quantité dans les salades

Confusions possibles
Autres rosiers sauvages

Soit les aiguillons sont droits (non crochus) ou absents. Soit les feuilles ont une odeur de pomme de reinette. Si la qualité des fleurs et des cynorhodons n'est pas la même suivant les espèces, ces parties peuvent être consommes de la même manière que pour l'églantier commun.

Rosiers cultivés

Leurs fruits sont également consommés, mais il faut s’assurer qu’ils n’ont pas subi de traitement chimique (pesticide).

Récolte:

Les fruits se récoltent généralement après les premières gelées lorsqu’ils sont devenus mous. Il est aussi possible de les récolter fermes et de les mettre une nuit ou deux au congélateur pour les ramollir.
Les fleurs se récoltent à leur plein épanouissement par temps sec et ensoleillé.

Conservation:

Séchage : les fruits et fleurs peuvent être séchés et conservés une année.
Congélation : les fruits peuvent être congelés.
Divers modes de préparation permettent également de consommer les fruits de l’églantier toute l’année (confiture, vin, …)

Les fruits de l’églantier sont très riches en vitamine C, contiennent également de la provitamine A, des vitamines B et PP, de la pectine, …

Une fois secs, les cynorhodons ne contiennent presque plus de vitamines C.

Source principale d'information :
Fiche validée par : |
Dernière validation le 16 avril 2015

Laisser un commentaire

Mini-pizza aux cynorrhodons et prunelles

Goût
Difficulté
Préparation
30 Minutes
Auteur
Cuisine sauvage

Crumble de pommes et fleurs d’églantier

Goût
Difficulté
Préparation
15 minutes
Auteur
Cuisine sauvage

Aigre-doux de cynorrhodons

Goût
Difficulté
Préparation
25 minutes
Auteur
Anne Evrard

Sablés à l’aubépine et cynorrhodons

Goût
Difficulté
Préparation
30 minutes
Auteur
Cuisine sauvage

Potage potiron et cynorrhodons

Goût
Difficulté
Préparation
20 minutes
Auteur
Cuisine sauvage

Gelée de cynorrhodons

Goût
Difficulté
Préparation
40 minutes
Auteur
Cuisine sauvage