Mouron des oiseaux

Stellaria media

Identification rapide

> Plante en tapis

> Fleurs blanches à 5 pétales fendus en 2 jusqu’à la base

> Une ligne de poils sur la tige

> Feuilles opposées, entières, ovales et pointues

> Goût de noisette ou de maïs cru

Élements clefs Identification
Milieux

Cultures, jardins, sites rudéralisés

Fréquence

Très commun

Herbacé / ligneux

Herbacé

Taille

de 5 à 40 cm.

Port / Tige

Forme des tapis. Tige plutôt rampante, jamais dressée sur toute sa longueur.
Tige avec une seule ligne de poils sur toute la longueur.

Feuilles

Feuilles opposées, entières, ovales, pointues. Celles du bas ont un petit pétiole, celles du haut sont sessiles.

Fleurs

Fleurs de 8 à 10 mm. 5 pétales blancs divisés en 2, ce qui donne l’impression d’une fleur à 10 pétales.
Sépales de même longueur ou légèrement plus grands que les pétales.

Graines

Petites, foncées, en forme de reins.

Fruits

Petite capsule contenant les graines.

Pilosité générale

Une ligne de poils en longueur sur la tige.

Saveur

Noisette, maïs cru

Cycle et floraison

Vit une ou plusieurs années
Floraison de janvier à décembre

Distribution

Cosmopolite

Statut

Aucun statut de protection connu

Ecologie

http://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-75396-ecologie

Élements clefs Identification
Nom scientifique Stellaria media (L.) Vill.
Famille Caryophyllacées (Caryophyllaceae)
Noms vernaculaires

Stellaire intermédiaire, morgeline, mouron blanc

Etymologie

Stellaria: en forme d’étoile, en latin.
media: intermédiaire, en latin.

Classification

Voir la classification APGIII

Élements clefs Identification
Appréciation générale

Le mouron des oiseaux est une plante délicieuse au goût très doux. Sa saveur rappelle un peu celle des noisettes et du maïs cru.

Mise en garde

Si la fleur n’est pas présente, attention à la confusion avec le mouron rouge, tous les détails ci-dessous.

Parties utilisées
Toute les parties aériennes

Les parties aériennes, fleuries ou non, sont consommées crues ou cuites. Elles forment une excellente base de salade. Cuites, elles sont délicieuses en velouté. Au Japon, c’est un légume qui accompagne traditionnellement le riz. Pour éviter un aspect filandreux chez les plantes plus âgées devenues plus coriaces, enlever les tiges les plus rigides et cuisiner uniquement les feuilles.

Confusions possibles
Mouron rouge (Anagallis arvensis)

Toxique. Fleurs rouges ou bleues. Feuilles avec des taches brunes sur la face inférieure. Tige sans ligne de poils.

Autres stellaires

Egalement consommées mais très coriaces. Pas de ligne de poils sur la tige.

Ceraistes (Ceraistium sp.)

Pétales divisés en 2 mais jamais jusqu'à la base comme chez le Mouron des oiseaux.

Moehringie à trois nervures (Moehringia trinervia)

Pétales 2 fois moins longs que les sépales. Plante duveteuse.

Récolte:

Le mouron des oiseaux se récolte dans des milieux riches, comme par exemple au potager.

Riche en magnésium et calcium, potassium et silicium

Contient des saponosides, comme beaucoup de caryophyllacées.

Source principale d'information :
Fiche validée par : |
Dernière validation le 16 avril 2015

Laisser un commentaire