Anthrisque des bois

Anthriscus sylvestris

Identification rapide

> Une des premières Apiacées à fleurir

> Plante dressée de belle taille

> Feuilles similaires à celle du cerfeuil

> Fleurs blanches en ombelle

> Fruit allongé et muni d’un bec


Élements clefs Identification
Milieux

Haies, bords des chemins, vergers, prairies grasses, lisières forestières, bois rudéralisés, sur des sols frais

Fréquence

Commun

Herbacé / ligneux

Haute plante herbacée

Taille

Atteint 1,20 mètres

Port / Tige

Tige dressée, caniculée, verte et creuse

Feuilles

Se présentent alternes sur la tige et divisées en de nombreux segments dentés

Fleurs

Fleurs à pétales blancs inégaux et disposées en ombelle sans bractées à sa base

Graines

Une par fruit

Fruits

Akènes groupés par deux

Racine

Pivotante comme celle des panais

Pilosité générale

Plante peu pileuse, seulement le bas de la tige et, légèrement, les feuilles

Divers

La première ombellifère à fleurir dans de nombreuses régions

Cycle et floraison

Cette plante vivace montre dès l’hiver, ses premières feuilles et fleurit en mai-juin (parfois déjà en avril)

Distribution

Le cerfeuil sauvage se rencontre dans toute les régions à climat tempéré de l’Europe, l’Asie et de l’Afrique

Statut

Aucun statut de protection connu

Ecologie

http://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-5290-ecologie

Élements clefs Identification
Nom scientifique Anthriscus sylvestris Hoffm. 1814
Famille Apiacées = Anciennement ombellifères (Apiaceae )
Noms vernaculaires

Cerfeuil des prés, Cerfeuil sauvage, Chérophylle sauvage, Cigüe blanche, Fausse cigüe, Persil d’âne, Persil des bois

Etymologie

« Anthriscus » signifie fleur des haies alors que l’épithète « sylvestris » montre que la plante pousse aussi dans les milieux boisés

Classification

Voir la classification APGIII

Élements clefs Identification
Appréciation générale

L’Anthrisque est une plante abondante et donc, à ce titre, intéressante pour l’alimentation.

Cependant, contenant une huile essentielle, ce ‘cerfeuil sauvage’ est à utiliser avec parcimonie

Mise en garde

La racine est connue comme abortif puissant. Elle contient des composés toxiques et est tenue pour responsable d’intoxications diverses. La partie aérienne pourrait avoir ces mêmes effets abortifs..

Peu de personnes sont capables d’identifier l’Anthrisque avec certitude. Méfiance donc car d’autres apiacées qui en sont proches peuvent être hautement toxiques.

Parties utilisées
Feuilles et tiges

Les jeunes feuilles et les tiges non fleuries ont été mangées cuites. Elles ont une saveur aromatique prononcée

Fleurs

Sont fréquemment ajoutées aux salades

Fruits

Au goût aromatique agréable, sont utilisés comme condiment

Confusions possibles
Ombéllifères diverses (Apiaceae)

De nombreuses ombéllifères ont des feuilles qui ressemblent à celles de l'anthrisque. Il est indispensable de bien connaître les espèces de cette famille avant de récolter des ombéllifères pour raisons alimentaires.

Grande cigüe (Conium maculatum)

Tige et pétioles tachetés de rouge sang et odeur fétide . Toxique!

Cerfeuil penché (Chaerophyllum temulum)

Taches rougeâtres sur la tige (surtout dans le bas) qui est nettement poilue et renflée au noeuds. Odeur nulle

Cerfeuil des dunes (Anthriscus caucalis)

Du même genre et plus dispersé que le cerfeuil sauvage. Est utilisé de la même façon. Ses feuilles sont plus fines et nettement vert clair

Ramasser de préférence, les feuilles jeunes, donc plutôt en mars-avril.

Les graines se récoltent en fin d’été

 

La racine contient des flavonoïdes et des substances phénoliques toxiques à forte dose.

Le reste de la plante contient une huile essentielle.

Source principale d'information :
Fiche validée par : |
Dernière validation le 14 avril 2015

Laisser un commentaire