Armoise commune

Artemisia vulgaris

Identification rapide

> Feuilles vert dessus, blanc dessous

> Tige rouge sillonnée

> Odeur aromatique forte

> Sur remblais, bords de chemin

> Feuilles de forme variable

Élements clefs Identification
Milieux

Bords de chemin, routes, remblais, décombres et terrains vagues, berges… sur des sols de préférence azotés.

Fréquence

Commun

Apparence générale

Plante peu remarquable

Herbacé / ligneux

Herbacé

Taille

50 à 150 cm de hauteur

Port / Tige

Tige rameuse, rougeâtre, sillonnée

Feuilles

Alternes, aux formes très variables et discolores:
Face supérieure verte, glabre et légèrement luisante
Face inférieure blanche et cotonneuse

 

Feuilles caulinaires profondément découpées (en segments lancéolés), à demi-embrassantes
Feuilles basales nettement pétiolées, pennées et de 5 à 8cm de long

Fleurs

Minuscules et jaunes, groupées en petits capitules ovales vert-brun de 3mm, disposés en panicules avec de larges rameaux. Involucres extérieurs tomenteux et ovales.

Fruits

Petits akènes

Racine

Tige souterraine développée

Odeur

Odeur aromatique forte au froissement, plus présente dans les fleurs que dans les feuilles

Saveur

La saveur des très jeunes pousses, lorsqu’elle n’est pas trop amère, est parfois décrite comme s’apparentant à l’artichaut

Cycle et floraison

Vivace / Floraison de juillet à octobre

Distribution

Europe, Asie tempérée, Afrique du Nord

Statut

Aucun statut de protection connu

Ecologie

http://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-6987-ecologie

Élements clefs Identification
Nom scientifique Artemisia vulgaris L.
Famille Astéracées - Anciennement: Composées (Asteraceae - Anciennement: Compositeae)
Noms vernaculaires

Artémise, Armoise citronnelle, herbe aux cents goûts, herbe de la Saint-Jean, couronne de Saint-Jean, couronne de Jean-Baptiste, Herbe de feu, Herbe royale, remise

Etymologie

Artemisia: en l’honneur de la déesse Artémis. Cette divinité était vierge et certaines variétés d’armoise ont des propriétés abortives…
vulgaris: commun, en latin.

Classification

Voir la classification APG III

Élements clefs Identification
Appréciation générale

Cousine de l’estragon et de l’absinthe, l’armoise est une excellente plante -plus aromatique que nourricière- dont la saveur résiste bien à la cuisson et facilite la digestion de mets gras. Convient particulièrement pour aromatiser des sauces mijotées.

Mise en garde

Toxique et abortive à très haute dose. L’herbe est donc à utiliser de manière ponctuelle et en tant qu’aromate plutôt qu’en quantité, et les femmes enceintes s’abstiendront d’en consommer par précaution. Par ailleurs, l’armoise peut provoquer des allergies chez certaines personnes sensibles, plus que la moyenne des autres plantes. 

Parties utilisées
Feuilles

Sont consommées crues (jeunes) ou cuites

Fleurs

Sont utilisées comme les feuilles pour aromatiser les plats

Confusions possibles
Confusion possible

Principalement avec d'autres Artemisia également consommées, dont A. verlotorum, A. genipi., A. campestris.

Conservation:

La congélation ou le séchage permettent de conserver facilement feuilles et fleurs

 

La plante contient de l’huile essentielle (en teneurs et compositions variables), des substances amères (lactones sesquiterpéniques) et des flavonoïdes

 

Sources principales d'information : |
Fiche validée par : |
Dernière validation le 15 mai 2015

Laisser un commentaire

Salade de lentilles, chénopode et armoise

Goût
Difficulté
Préparation
30 minutes
Auteur
SCHWAIGER

Sablés à l’armoise et au parmesan

Goût
Difficulté
Préparation
15 minutes
Auteur
Rita Goffaux

Polenta grillée à l’armoise

Goût
Difficulté
Préparation
40 minutes
Auteur
Perrine Theys

Velouté de courgette à l’armoise

Goût
Difficulté
Préparation
30 minutes
Auteur
Cuisine sauvage

Polenta aux orties et crème d’armoise

Goût
Difficulté
Préparation
25 minutes
Auteur
Cuisine sauvage

Potage de lentilles à l’armoise

Goût
Difficulté
Préparation
45 minutes
Auteur
Cuisine sauvage

Houmous à l’armoise

Goût
Difficulté
Préparation
15 minutes
Auteur
Cuisine sauvage