Achillée millefeuille

Achillea millefolium

Identification rapide

> Feuille ‘mille fois’ découpée

> Petites fleurs blanc-rose regroupées

> Jardins, bords de chemin, prairies

> Tige peu ramifiée

> Aspect général discret

Élements clefs Identification
Milieux

Pelouses, prairies sèches, friches, bords des chemins, terrils

Fréquence

Commun

Apparence générale

Espèce très variable, comprenant probablement des populations indigènes et d’autres introduites

Herbacé / ligneux

Herbacé

Taille

15 à 55 cm de hauteur

Port / Tige

Dressée, sillonnée, ramifiée sur le haut, pubescente, parfois laineuse

Feuilles

Vert foncé, découpées en fines lanières courtes (bipennatiséquées) très nombreuses (‘millefeuille’)

Feuilles basales longues et en rosette.
Feuilles culinaires alternes, disposées dans des plans différents, plus courtes et sessiles sur le haut de la tige.

Fleurs

Blanches, parfois jaunâtres, rosées ou rougeâtres. Regroupées en corymbes d’involucres ovoïdes et poilus

Fruits

Akènes oblongs, aplatis, dépourvus de soies, enfermant une petite graine

Racine

Rampante

Pilosité générale

Légèrement pubescente

Odeur

Aromatique

Saveur

Légèrement aromatique, devenant rapidement amère.

Cycle et floraison

Vivace. De juin à novembre

Distribution

Europe – Asie occidentale – Amérique du Nord

Statut

Aucun statut de protection connu

Ecologie

http://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-365-ecologie

Élements clefs Identification
Nom scientifique Achillea millefolium L. 1753
Famille Astéracées - Anciennement: Composées (Asteraceae - Anciennement: Compositae)
Noms vernaculaires

Herbe aux charpentiers, herbe à dindes, herbes à dindons, herbe de la Saint-Jean, herbe de Saint-Joseph, aux cochers, aux militaires, herbe aux coupures, saigne-nez, sourcil de Vénus

Etymologie

Achillea: en référence à Achille, héros de la guerre de Troie.
millefolium: 1000 feuilles, en latin. La feuille est extrêmement divisée.

Classification

Voir la classification APG III

Élements clefs Identification
Appréciation générale

Plante utilisée en décoration d’assiette ou pour ses vertus médicinales davantage que pour son goût.

Mise en garde

Sans les fleurs, risque accru de confusion avec des apiacées (ombellifères) toxiques.

Plante considérée comme dépourvue de toxicité mais pouvant provoquer des allergies chez des personnes sensibles aux asteracees à lactones.

Parties utilisées
Feuilles

Jeunes et crues, elles décorent joliment assiettes et salades. Plus agées, elle sont plus coriaces et plus amères et sont meilleures après une cuisson préalable à l’eau

Fleurs

Utilisées en infusion

Confusions possibles
Remarque générale

L'achillée millefeuille pourrait être confondue avec d'autres achillées non toxiques

Attention

Lorsque la plante n'a pas encore développé de tige ou de fleurs et que seules les feuilles basales sont visibles, un oeil non averti pourrait les confondre avec celles d'ombellifères potentiellement toxiques

Récolte:

Récolter les jeunes feuilles entières

Pour les feuilles plus agées, séparer les lanières tendres de leur rachis trop coriace en ‘plumant’ la feuille : tenir la feuille par le haut d’une main et de l’autre main, pincer le rachis entre le pouce et l’index et tirer vers le bas

Conservation:

SéchageTiges, feuilles et fleurs se conservent séchées pour les tisanes

 

 

Contient des huiles essentielles, des acides phénols, des flavonoïdes

Source principale d'information :
Fiche validée par : |
Dernière validation le 15 mai 2015

Laisser un commentaire

Courge aux coquillages et achillée millefeuille

Goût
Difficulté
Préparation
45 minutes
Auteur
Ludovic Vanackere

Croissants à l’achillée millefeuille

Goût
Difficulté
Préparation
5 minutes
Auteur
Catherine Huppe

Raviole farcie, coulis de pâquerette

Goût
Difficulté
Préparation
15 minutes
Auteur
Cuisine sauvage

Tortilla à l’achillée

Goût
Difficulté
Préparation
15 minutes
Auteur
Cuisine sauvage

Poisson – Crumble à l’achillée millefeuille

Goût
Difficulté
Préparation
15 minutes
Auteur
Brigitte Rome